PENSÉES ALÉATOIRES DU FUTUR // John Sanborn et Pascal Lièvre du 19 au 22 Avril 2018

PENSÉES ALÉATOIRES DU FUTUR // John Sanborn et Pascal Lièvre du 19 au 22 Avril 2018

BANDITS-MAGES reçoit les artistes John SANBORN, pionnier de la création vidéo et Pascal LIÈVRE, peintre, performeur et vidéaste.

Devenus des habitants réguliers de la Friche l’Antre-Peaux, ils vont l’un et l’autre, du 19 au 22 avril, nous emmener dans une création originale.

Pensées Aléatoires est un collage de variations et d’évolutions – gestes singuliers et pensées simples – qui décrivent un possible demain. Ancré dans le pouvoir de chaque individu et exposé de manière éphémère et métaphorique, nous découvrirons à quel point le futur est proche de soi.

Dates du 19 au 22 avril de 9h30 à 12h30 et de 13:30 à 17:30

Création originale en anglais

Entrée gratuite 

« PENSÉES ALÉATOIRES DU FUTUR » (SINGLE CHANNEL)

Chaque grande image est composée de plus petites parties.

Le futur s’exprimera de la même manière – à travers des changements pour chacun d’entre nous, et ceux que nous apportons au monde.

Pensées Aléatoires est un collage de variations et d’évolutions – gestes singuliers et pensées simples – qui décrivent un possible demain. Ancré dans le pouvoir de chaque individu et exposé de manière éphémère et métaphorique, nous découvrirons à quel point le futur est proche de soi.

De courtes vignettes changent entre des moments de «réflexion» et des moments de «démonstration». Il n’y a pas de narration, mais une idée claire d’une pression et d’une acceptation que le futur arrive bientôt. Nous devrons être forts pour assurer que nous construisons un meilleur lendemain.

Le casting ou ensemble est composé de danseurs/interprètes et de musiciens, représentant l’humanité tout entière, tout en représentant l’individu au fil du temps.. Le travail est structuré comme un mélange dense de scènes réfléchies et de scènes d’activités intenses.

Dans les scènes réfléchies, une silhouette est vue, et ses pensées intérieures sont révélées par une voix narrative – tandis qu’un sous-titre reflète une pensée légèrement différente. Ceux-ci représentent nos pensées et nos souhaits éphémères – disparus presque aussi rapidement qu’ils se produisent.

Pendant les scènes de tournage, l’activité de l’ensemble de danseurs/interprètes, performeurs et musiciens ouvrent un regard métaphorique sur l’avenir. Ceux-ci sont enregistrés en studio, dans la rue et dans divers endroits de Bourges. Voici quelques exemples :

  • Une pile de vêtements surgit dans la rue, les danseurs en émergent, jetant les vêtements partout.
  • Comme si l’ensemble dirigeait une manifestation avec des instruments et des mégaphones, il tente de mener le public « vers le futur » ; inversant les directions comme pour nous indiquer qu’il n’est pas sûr de la direction que prendra le futur.
  • Au bout d’un long couloir, l’ensemble chante une chanson sur l’avenir. La caméra se rapproche d’eux, le son s’amplifie, jusqu’à se retrouver presque dans leurs bouches.
  • La vidéo pré-enregistrée des corps des danseurs est re-projetée sur leur corps, de sorte que nous ne pouvons pas dire lequel des corps est réel et lequel est un souvenir.
  • Un groupe de mains serrées (corps et bras dissimulés par un tissu noir) empoigne des photos d’êtres chers et les passe de main en main.

Sous le montage se trouve une structure de sujets, des refrains (riffs) sur l’avenir de ce que nous considérons aujourd’hui comme essentiel à la vie. Cette structure n’est jamais révélée, mais permet aux Pensées Aléatoires de s’étendre et de se contracter dans l’esprit de chaque spectateur.

John Sanborn Bandits-mages Haiduc

John Sanborn est un artiste vidéaste qui a été régulièrement récompensé et est mondialement connu. Ses réalisations appartiennent à un large éventail qui va des balbutiements de la technologie des années 1970 au raz de marée contemporain du numérique. Vanity Fair a dit de lui qu’il était “le génie reconnu de ces lieux”.

Les travaux de Sanborn ont été présentés dans presque tous les musées d’Art contemporain dans le monde : au Whitney Museum, au Museum of Modern Art à New York, au Prado à Madrid, au Centre Pompidou à Paris, à la Tate Gallery à Londres et au Selbu Museum à Tokyo. Ses réalisations vidéos ont été diffusées sur toutes les télévisions du monde y compris dans  des programmes pour PBS présentant ses travaux avec ceux de Bill T. Jones, Philip Glass, Nam June Paik, Twyla Tharp, The Residents, et David Gordon.

John Sanborn est diplômé, à titre honorifique, d’un master de cinéma de l’ESEC à Paris, et a été fait, récemment, Chevalier des Arts et des Lettres par le Ministre de la Culture de la République Française. Le festival de Mill Valley lui a remis, en 2017,  un prix récompensant l’ensemble de  son oeuvre. John Sanborn vit à Berkeley en Californie.

Pascal Lievre PENSÉES ALÉATOIRES DU FUTURE

Le travail de Pascal Lièvre s’inscrit dans le sillage des artistes appropriationnistes puisqu’il se joue des citations, des emprunts et des reprises. Par la peinture, la vidéo, la performance et la photographie, il s’empare de l’histoire de l’art, dans son ensemble, pour la rejouer. Elle constitue une matière à travailler pour faire jaillir un espace cri-tique.

Pascal Lièvre conjugue l’histoire de l’art à la philosophie et aux questions relatives au genre (féminisme, queer). L’approche genrée-féministe joue d’ailleurs un moteur de plus en plus important dans son œuvre. De Nietzsche à Beyoncé en passant par Judith Butler ou Sol LeWitt, il mixe les registres (culturels, savants, populaires) pour dégager des axes critiques et politiques. Au fil des œuvres, l’artiste démantèle un système où le pouvoir est (encore et toujours) bien gardé entre les mains des hommes, blancs, hété-rosexuels, classes moyennes et supérieures. Un système nourri de rapports de domina-tions sur un ensemble de groupes pensés comme étant minoritaires que l’artiste s’applique à mettre en lumière.

Julie Crenn

Pour plus d’infos contactez Olivia EARLE au +33 (0)2 48 50 42 47