SÉANCE AU CINÉMA DE LA MCB° — JOCELYNE SAAB

SÉANCE AU CINÉMA DE LA MCB° — JOCELYNE SAAB

Vendredi 3 novembre à 21h00
En présence de la réalisatrice !

Soirée dédiée au cinéma de Jocelyne SAAB, cinéaste libanaise et ancienne reporter de guerre. Elle réalisa de précieux documentaires sur la guerre du Liban ou relatifs à l’Egypte et a également tourné un essai autour de la mémoire visuelle de Beyrouth (la ville vue à travers le cinéma) ainsi que des fictions ou des documentaires au Liban et en Egypte, mais aussi en Iran, au Vietnam et en Turquie.

📽️ AU PROGRAMME 📽️

▪️Les nouveau croisés d’Orient (ou le mercenaire), 31’, 1975.
Portrait d’un mercenaire français au Liban. Godet a déjà servi en Indochine et en Algérie. Il aime retrouver le goût du sang.

▪️ La tueuse, 5’, 1988.
Portrait d’une femme, Jocelyne Khoueiry, qui, en 1976, pendant la guerre civile libanaise fut l’égérie de la milice phalangiste à Beyrouth. Elle fut à l’origine, avec son commando de femmes, de plusieurs opérations sanglantes. Quinze ans plus tard, pleine de remords, elle a pris le voile et a fondé un ordre religieux.

▪️Café du genre, 27’, 2013.
Jocelyne Saab propose six courts-métrages d’environ quatre minutes par film réalisés dans quatre pays de la Méditerranée traitant des modalités d’expression du genre, du corps, de la sexualité, de l’identité.
À travers six entretiens avec des artistes ou des personnalités concernées par cette question épineuse dans cette aire géographique, Jocelyne Saab dessine les contours d’un corps brimé, soumis à la violence, réprimé, inhibé.

▪️Un dollar par jour, 6’, 2016.
Ce film n’est pas un documentaire au format cinématographique ; il s’agit d’une vidéo d’art, qui, sans parole, laisse parler les images de ces familles désolées perdues au milieu d’un paysage meublé des brics et des brocs importés de Beyrouth – les toiles de tentes sont les restes des posters publicitaires qui inondent la capitale libanaise. Jocelyne Saab tient d’ailleurs à illustrer le contraste : en regard de ses images de femmes, brandissant avec angoisse sous sa caméra le papier des Nations Unies qui leur donne le droit d’obtenir pour un dollar de ration par jour, Jocelyne Saab filme les cafés chics des rues reconstruites à l’Ouest de Beyrouth, noyées dans un capitalisme sauvage, à deux pas de la prestigieuse université américaine. Entre les posters publicitaires qui défilent sur les panneaux, Jocelyne Saab glisse ses propres affiches :
« Comment vivre avec un dollar par jour ? » s’exclame-t-elle en blanc sur noir sous les yeux d’une population libanaise indifférente, semblant avoir déjà oublié la douleur et les difficultés qu’imposent les guerres aux civils. En filmant ces réalités parallèles, Jocelyne Saab montre que l’engagement semble s’être déplacé – s’il ne s’est pas perdu en chemin.

PAUSE/DISCUSSION

▪️Iran, l’utopie en marche, 59’, 1981.
Road-movie en Iran : de Téhéran, Ispahan, Chiraz, Qom jusqu’à la frontière Afghane. Trente deux ans déjà! Une dictature vient de tomber, celle du Shah. Qui va la remplacer? La démocratie ou les mollahs? Jocelyne Saab réalisatrice, et Rafik Boustani co-auteur de l’Atlas du monde arabe’ se posaient déjà ces questions en 1980. Caméra au poing, ils nous promènent sur les traces d’un monde en devenir.
Le commentaire du film est de Rafik Boustani.

Tarif unique : 4€
Un verre vous sera offert à l’issue de la séance pour prolonger la rencontre.
Toute la programmation de Traversées Ren@rde ici : http://traversees-renarde.fr/

L’ensemble du programme de la MCB° est consultable ici