VARCARE LA FRONTIERA : PIER PAOLO PASOLINI

VARCARE LA FRONTIERA : PIER PAOLO PASOLINI

FILMS PRÉSENTÉS

  • Contro-corrente #1
  • La Ricotta

Date et horaire : jeudi 8 juin – 21h
Lieu : cinéma de la Maison de la Culture de Bourges, 12 boulevard Clémenceau, 18000 Bourges

Tarif : 4€

À l’occasion de cette séance, Cizerouno rejoint le partenariat entre le cinéma de la Maison de la Culture de Bourges, Bandits-Mages et lEnsa Bourges.

Cette soirée est le rendez-vous final de l’axe culturel international entre les deux villes de Bourges (France) et Trieste (Italie), dont Paola Pisani a été la promotrice et la curatrice.  Cet échange culturel se déroule dans le cadre de VARCARE LA FRONTIERA #4 flussi di marea, un projet crée par l’Association Cizerouno, en partenariat avec Bandits-Mages. Bandits-Mages rejoint ce partenariat en 2016 dans la section Sirènes avec le soutien de la Région Friuli Venezia Giulia (Italie) et grâce à la collaboration avec l’Association AACFE pour la promotion de l’Art Contemporain franco-européenne.

Cette soirée est la restitution de cet échange, dernière étape de ce premier partenariat entre les villes de Trieste et Bourges.

La séance sera présentée par Erik Bullot et Paola Pisani.

SYNOPSIS

Chantal Vey, contro-corrente #1,  2014, 27 min
Inspirée par le livre de Pier Paolo Pasolini, La longue route de sable, qui décrit un voyage réalisé par l’écrivain et cinéaste neo-réaliste Pier Paolo Pasolini en 1959. Depuis 2014, Chantal Vey suit cet itinéraire à “contre-courant” dont elle, femme, re-trace cinquante ans plus tard avec sa camionnette et son appareil photo, une image de l’Italie d’aujourd’hui, à travers trois différents moments de sa vie. Au moyen des mots, des images poétiques, des vidéos, elle construit un projet artistique multimédia développé sous forme d’installation. Sa quête commença à Trieste en 2014, la région d’enfance de Pasolini. C’est ainsi qu’est né contro-corrente #1, un voyage de rencontres fortuites qui rejouent les situations décrites dans La longue route de sable. Ses descriptions du littoral, de la beauté de la nature, de la désolation des lieux abandonnés captent notre attention. Dans ce silence, ce regard solitaire et méditatif deviens notre compagnon de route. Nous partageons ses rencontres, ses souvenirs, ses réflexions et ses émotions sur les traces de Pier Paolo Pasolini.

 


Contro-corrente #1

Pier Paolo Pasolini, La Ricotta, 1963, 40 min
Réalisé en 1962 pour un film à sketch, RO.GO.PA.G (Rossellini, Godard, Pasolini, Gregoretti), l’épisode pasolinien, La Ricotta, est l’un des films les plus emblématiques du cinéaste italien. Relatant le tournage d’une Passion du Christ (le réalisateur est interprété par Orson Welles), inspiré par la peinture maniériste de Pontormo, le film mêle la bouffonnerie à la métaphysique en évoquant la condition du sous-prolétariat. Stracci, le figurant pour le rôle du bon larron, meurt d’indigestion sur la croix dans l’indifférence générale.


La Ricotta


Un verre sera offert à l’issue de la séance. Ce moment de convivialité sera l’occasion de discuter des deux films.

Contacts